[Chronique] - Divergente, tome 3 : Allégeance – Veronica Roth

Titre originalAllegiant
Édition : Nathan
Année Publication : 2014
Public : Yougn Adult
Genre : Dystopie
Nombre de pages : 461


Note : 4/5











Résumé :

Le Règne des Factions a laissé place à une nouvelle dictature.Tris et ses amis refusent de s'y soumettre.Ils doivent s'enfuir.
Mais que trouveront-ils au-delà de la Clôture ?
Et si tout n'était que mensonge ?



Soyons clairs : plus court que cela, tu meurs.
J'essaye de me souvenir de quand j'ai lu le premier tome et comment je l'ai eu entre mes mains.
Si je ne me trompe pas ; c'est ma maman qui me l'avait fourré entre les mains, un jour de réunion de famille, en me disant : « Tiens, il est pas mal. Et en plus, il va être adapté au cinéma. ».
Sur ce dernier point, il y a matière à discuter.
Un bon livre peut très vite devenir un navet, une fois adapté pour le grand écran.
Prenez Eragon. J'ai adoré la saga de l'Héritage, et pourtant le film est nul. Je ne vais pas lancer un débat sur cette adaptation, tout a déjà été dit et redit.

Bref, la suite !

Extrait de la première page :

Ses paroles résonnent dans ma tête tandis que j'arpente ma cellule au siège des érudits : « Je m'appelle désormais Edith Prior. Et il y a beaucoup de chose que je serais heureuse d'oublier. »_ Et tu es sûre que tu ne l'as jamais vue ? Même en photo ? Me demande Christina.Sa jambe blessée est posée sur un oreiller. Elle a reçu une balle lors du coup de force qui nous a permis de diffuser publiquement la vidéo d'Edith Prior. Nous n'avions pas la moindre idée de ce qu'elle contenait, ni qu'elle allait saper les fondations sur lesquelles reposaient nos vies, à savoir les factions, nos identités._C'est peut-être une de tes grands-mères ? Une tante ? Un truc comme ça ?_Puisque je te dis que non, répliqué-je. Prior est - était - le nom de mon père ; elle serait forcément de sa famille. Mais à ma connaissance, c'était tous des érudits. Et Edith est un prénom Altruiste. Alors..._ Alors, ça doit être plus ancien que ça, suggère Caraà cet instant, c'est fou ce qu'elle ressemble à son frère. Will, mon ami. Celui que j'ai tué. Puis elle se redresse et le fantôme de Will s'évanouit. _Il faut sûrement remonter à plusieurs générations. Ce serait une de tes ancêtre, quoi. Mon ancêtre... Et voilà l'héritage qu'elle m'a transmis : la liberté de vivre en dehors des factions. La découverte que mon identité de Divergente est plus importante que je n'aurais jamais pu l'imaginer. Le fait même que j'existe est un signal. Nous devons quitter cette ville et aller offrir notre aide à ceux qui vivent à l'extérieur.

Je dois avouer que cela fait un bon moment que j'ai lu le tome 1 et 2 de Divergente. Au moins un mois avant la première adaptation au cinéma. Autant dire que certains détails sont passés à la trappe depuis ma dernière lecture de la saga. Et ces quelques lignes ont réussi à me remettre dans le bain. 

Nous retrouvons Tris et sa bande d'amis et son copain « plus trop copain, parce qu'on doit faire croire à maman Quatre qu'on n'est plus ensemble » (et blablabla) au siège des érudits dans l'attente d'un jugement. En effet, ils sont (sauf Quatre/Tobias) accusés de trahison envers les Sans-Factions, à présent au pouvoir. Tris est mise sous sérum de vérité, mais rappelons-le : il ne marche pas sur elle. Et réponds aux questions d'Evelyn, chef des Sans-Faction et mère de Quatre. Rien qu'avec sa confession, Tris réussie à innocenter ses amis. Tous sauf Caleb qui sera condamné.

A présent chef de toute la ville, Evelyn veut instaurer un nouveau pouvoir où tous auront le droit de faire ses propres choix. Mais, hors de question de retourner au système des factions. Sinon : Pan, pan, j'te tue. Cela ne plaît pas à tout le monde et un nouveau groupe se forme : Les Loyalistes. Il se compose de toutes les personnes voulant retourner au système des Factions et aider les gens de l'extérieur comme c'était initialement prévue à la création de la ville.  

Tris se fait enrôler par les Loyalistes et est invitée à emmener ses amis avec elle pour une réunion, après une manifestation des Sans-Factions qui a mal tourné (au total, deux morts). Les chefs des Loyalistes proposent deux plans. Un : Envoyer un groupe au-delà de la Clôture pour aider les gens de l'extérieur, comme prévu. Deux : Les autres continuent des actions visant à renverser Evelyn tout en restant dans la ville. L'expédition est prévue pour le lendemain.

Autant dire que nous quittons la ville très vite ! Et dans un sens, ce n'est pas trop mal. L'histoire aurait vite faite de tirée en longueur et perdre tout son intérêt. Au fil des pages, nous découvrons l'environnement à l'approche de la Clôture et de ce qui se trouve derrière. L'arrivé du groupe n'est pas une surprise pour les gens de l'extérieur, ils les attendaient même. Grosse surprise que je vous laisserai découvrir, car l'histoire m'a bien plu.

Évidemment, l'ambiance n'est plus du tout la même que dans les deux premiers tomes. Mais cela n'est pas dérangeant.

Dans le tome deux, je me souviens que Tris m'énervait avec ses envies suicidaires. J'ai apprécié de la retrouver mûrie. Elle est beaucoup plus mature dans cet épisode. Par contre, c'est à Quatre/Tobias que j'avais envie de donner des claques.

Le couple Tris/Tobias rencontre des hauts et des bas. J'ai apprécié ; cela change de tous ces romans où mademoiselle et monsieur vivent le parfait amour sans soucis, sans problème. Vivons d'amour et d'eau fraîche. Hakuna Matata. C'est tellement irréaliste que cela en deviendrait niais.

La fin ? Elle m'a laissé sur le popotin. J'ai reçue une gifle allé-retour. J'aimerais écrire le fond de ma pensée, mais ça serait vous spoiler la fin. Et elle est tellement forte en émotion (en tout cas, pour moi) que je ne veux pas vous la gâcher.

Bref, une fin de série que j'ai beaucoup aimé. Et je me demande comment les réalisateurs vont réussir (ou échouer) à la rendre sur le grand écran.



Si vous aussi, vous avez chroniqué Divergente, n'hésitez pas à me le communiquer en commentaire. J'ajouterais un lien vers votre chronique.


Divergente 3 sur Amazon

Divergente chez les copains/copines
L'avis de Les Portes de l'Imaginaire
L'avis de Bulledop

Commentaires

  1. J'ai déjà lu et apprécié les deux premiers tomes, donc je n'ai plus qu'à me lancer dans celui-ci :). ça me fait un peu peur pour la fin ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lance toi sans peur.
      J'ai apprécié la fin car peu d'auteur ose faire ce que Veronica a fait.
      Tu comprendras surement le pourquoi de la mise en scène du livre sur la photo ;)
      Je te souhaite une bonne lecture !

      Supprimer
  2. C'est sympa de pouvoir voir les avis des uns et des autres sur un même livre ^^ J'ai vu que tu avais aimé le fait que l'on quitte assez "brusquement" leur monde pour se retrouve derrière la Clôture. Pour ma part, je n'ai pas vraiment apprécié ^^ Je trouvais dommage que l'auteure ait construit tout un monde pour (presque) finir par l'oublier d'un coup.
    C'est aussi pour ça que j'aime partager sur mon blog et lire d'autres blogs sur internet, ça nous permet de voir comment d'autres que nous appréhendent l'histoire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait de ton avis :) (pour le partage d'avis)

      C'est vrai que l'auteur aurai pu faire le passage au-delà de la clôture d'une autre manière, même de mille autres manières, mais je trouve que celle là fonctionne très bien également.

      C'est vrai aussi qu'on oublie vite la ville une fois passé de l'autre côté. Mais ça ne m'a pas particulièrement gênée.

      Maintenant que tu le dis, il aurait peut-être été appréciable d'avoir des chapitres sur ce qu'il se passait en ville du point de vue d'un personnage resté là-bas. Cela aurait été sûrement intéressant

      Supprimer
    2. :)

      Oui, je trouve que ça aurait été bien de savoir comment ça se passait pour ceux qui sont restés en ville, d'avoir un avis en même temps que l'on suivait l'histoire de nos héros ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire