[Chronique] - Chroniques du monde Emergé, Livre 2 de Licia Troisi

Titre original : Cronache del Mondo Emerso -  La missione di Sennar
PKJ (Pocket Jeunesse)
Année Publication : 2004
Public : Yougn Adult
Genre : Fantastique/ Heroïc Fantasy


Nombre de pages : 450 pages

Note : 4,5/5



Résumé :

Convaincu que le Monde Émergé ne peut plus résister seul aux armées du tyran, Sennar le magicien supplie le Conseil des Mages de le laisser partir à la recherche du Monde Submergé. Là, il pourra obtenir l'aide de ses habitants. Or ce continent a rompu tout contact avec le Monde Émergé depuis plus d'un siècle. Et Sennar ne dispose pour s'y rendre que d'une ancienne carte à demi effacée par le temps... De son côté Nihal, la jeune guerrière aux cheveux bleus, poursuit son apprentissage de chevalier du dragon. Mais le souvenir de Sennar, qu'elle a blessé au visage lors de leur dernière entrevue, la hante douloureusement...

Avis

Oui, toujours 4 et demi.
Même si j'ai dévoré le livre, je ne peux pas mettre cinq, c'est impossible. J'ai déjà expliqué mon point de vue dans le post du premier livre.

C'est avec un plaisir immense que j'ai plongé, la tête la première, dans les pages de ce fabuleux livre.


Extrait première page

Une besace contenant des livres et quelques vêtements. C'était tout son bagage. Senna la chargea sur son épaule et sortit à l'air libre.Sous son manteau, il ne portait qu'une longue tunique qui lui descendait jusqu'aux pieds. Elle était ornée de traits rouges entrelacés, qui culminaient en grand œil écarquillé sur son ventre. Il ne s'était pas encore habitué au climat de Makrat. Quand il habitait la terre du Vent, il faisait toujours chaud. Sur la Terre du Soleil, au contraire, le printemps était presque aussi glacial que l'hiver et la chaleur torride et suffocante de l'été arrivait toujours comme par surprise.Il frissonna et couvrit ses longs cheveux roux avec la capuche de son manteau.Il avait dix-neuf ans, et il était magicien. Un très grand magicien. Mais pas un héros. Nihal, elle, était capable de se jeter sans hésitation au-devant de la mort. Lui ne faisai qu'élaborer des stratégies, à l'arrière des lignes de front. Et à présent qu'il avait la possibilité de faire quelque chose pour le peuple de leur monde torturé, il avait peur.Après des mois d'assemblées avec les mages du Conseil et de réunions au sommet avecles militaires, le moment était pourtant arrivé. Il partait sillonner les mers à la recherche d'un continant qui, pour autant qu'il sache, pouvait tout aussi bien ne plus exister.


L'histoire débute avec mon magicien favori : Sennar.
Le voilà sur le départ du Monde Submergé. Direction la Terre de la Mer pour y trouver un bateaux qui le conduira aux portes de ce monde perdu. Avant cela, il tient à faire ses adieux à sa famille et nous découvrons sa charmante maman et sa « délicate » soeur.
Grâce à l'aide d'un vieux pécheur, notre magicien rencontre le second du capitaine d'un navire. Cette dernière, oui il s'agit d'une femme, lui annonce que cela lui coûtera beaucoup de dinars (la monnaie du pays), encore plus pour connaître son nom.
Cette femme est en fait fille de pirate, vous l'aurez compris, c'est sur un bateau pirate que Sennar ira jusqu'au Monde Submergé. Le voyage s'annonce mouvementé ! 

De son côté, Nihal reçoit sa première mission solo : apporter un message à un campement de la Terre de la Mer. Un peu déçue par la simplicité de l'ordre, elle part donc à cheval. Et se rendra compte, qu'avec tous les fammins qui rôdent, le voyage n'est pas de tout repos. Arrivée au campement, elle retrouve Parsel, l'un de ses maîtres d'armes de l'Académie. Ce dernier lui avoue avoir aperçu son ami Laïo, non loin du camp. Avant de retourner auprès d'Ido, elle décide de rendre visite au jeune garçon. Celui-ci est au fond du gouffre. Le jeune homme désirait devenir écuyer, mais craignant son père, il ne trouve pas le courage de retourner à la demeure familiale pour le lui annoncer. Depuis, il joue le troubadour mal nourri. Ne pouvant pas le laisser ainsi, Nihal l'emmène avec elle pour qu'il devienne l'ecuyer d'Ido.


Retour près de Sennar qui arrive dans le Monde Submergé après des tas d'aventure en mer et avoir frôle la mort. Il rencontre une jeune fille, Ondine, qui va l'aider à avoir une audience avec le roi du Monde Submergé. Et qui réussira à me faire fermer le livre d'un coup sec. Monsieur veut soulager sa kekette avec la demoiselle. Mon gars, t'es amoureux (et ça crève les yeux) de ta demi-elfe restée au pays ! Son attitude m'a exaspérée. Et cela a eu le mérite de me faire arrêter de lire pendant cinq minutes, juste parce que j'étais en colère contre lui.


Et on change de point de vue ainsi de suite. Le rythme de changement est bien orchestré. On ne s'ennuie pas d'un des héros trop vite.

C'est vraiment à partir de ce tome que mon addiction pour les Chroniques du Monde émergé est née.
A chaque page tournée, j'avais besoin de savoir ce qui allait se passer pour Nihal comme pour Sennar.

J'ai beaucoup apprécié la découverte du monde Immergé et ses alentours.

Une fois le tome deux terminé, je me suis directement attaqué au tome 3. Pour une fois, je n'ai pas fait de pause entre deux tomes, même avec l'intégral.

Commentaires