[Chronique] La vie réserve des surprises - Caroline Boudet


La vie réserve des surprises
Auteur : Caroline Baudet
Nationalité : Française
Pages : 270
Genre : Autobiographie, contemporain
Maison d'édition : Le livre de Poche
Prix : 7,10 €


Note personnel : 4/5 - RECOMMANDATION

Elle, c'est ma fille. Louise. Qui a quatre mois, deux bras, deux jambes, des bonnes grosses joues et un chromosome en plus. S'il vous plaît, quand vous rencontrez une Louise, ne demandez pas à sa mère : « Ça n'a pas été dépisté pendant la grossesse ? » Soit ça l'a été et la décision de « garder l'enfant » est assumée, soit ça ne l'a pas été et la surprise a été assez importante pour ne pas revenir dessus. Ne dites pas à sa mère : « C'est votre bébé malgré tout. » Non, c'est mon bébé, point. C.B.
C'est l'histoire, émouvante et souvent drôle, du chemin parcouru par un jeune femme bien ancrée dans sa supposée normalité, et dont la petite fille vient faire exploses les certitudes et les horizons. Une véritable ode à la différence.





Il y a des livres qu'on ne choisi pas. Nous les voyons sur les présentoirs sans réellement les remarquer. On passe à la suite, parce que la couverture ne nous attire pas, parce que le titre ne nous parle pas. Et souvent, nous passons à côté de quelque chose de formidable. 

Dans ses moments-là, peut-être avez-vous, comme moi, une amie (ou un ami) qui remédie à cette injustice et vous fourre un livre dans la main avec le message silencieux : « ça, tu vas aimer ». C'est exactement comme cela que « La vie réserve des surprises » est arrivée dans ma PAL... Pour très vite en ressortir.

En général, je ne lis pas souvent des autobiographies. Ce n'est pas ma tasse de thé de lire des livres qui parlent de la vie de quelqu'un de réel. Je m'en fiche. Pour cela aussi que la presse people ne m'attire pas. Les « stars » font ce qu'elles veulent, qu'elles aient mangé un kebab et qu'elles en ont eu des bulles dans les intestins, cela me laisse de marbre. Alors, une autobiographie... Outre « La vie réserve des surprises », j'ai lu celle de Sabine Dardenne lorsque j'avais 16 ans.

Néanmoins, j'aime sortir de mes sentiers battus en littérature et c'était clairement ce dont j'avais besoin à ce moment-là.

De quoi ça parle ?

Peut-être avez-vous vu passer sur votre fil Facebook cette photo :



Qu'avez-vous pensé en premier ?

Moi : « Une petite poupée avec de bonnes grosses joues ! Mais pourquoi cette photo est arrivée ici ? »

Cette photo a fait le buzz en 2015. Car elle véhiculait le cri du cœur de sa maman sur le quotidien de la Trisomie 21. Voilà, ce livre parle de la T21 et de la manière de la vivre, au quotidien, dans notre société qui idéalise la « normalité ».

Dans son livre, Caroline Boudet témoigne de son ressentie quand elle a appris la trisomie de sa fille. Mal. Réaction normal. Pourtant, les réflexions qu'elle avait au début m'ont mise hors de moi. « Mais enfin ! C'est ton bébé ! Tu t'en fous qu'elle soit différente ! » PAF ! Premier constat pour moi ; aurais-je vraiment cette réaction si cela m'arrivait ?

Puis, au fil des pages, on comprend que nous ne savons rien de ce qu'est ce chromosome en plus. Tu le sais toi ? Moi, avant ce livre, je ne le savais pas. Je ne savais rien. Maintenant, je comprends mieux. Si tout le monde pouvait prendre le temps de mieux comprendre ces petites anomalies, qui colorent notre monde, notre société s'en porterai mieux. Car, elle se serait adaptée pour le bien-être de tous. La tolérance à son apogée... Que c'est beau... Que ce serai beau.

Avec ce livre, j'ai ressenti le désarroi, la frustration, la révolte que ressentait l'auteure face au regard des autres sur la T21, mais aussi tout l'amour qu'elle porte à sa fille, sa foi et sa volonté de lui offrir le meilleur, pour une croissance parfaite pour elle. D'ailleurs, n'est-ce-pas ce que toutes les mamans font pour leurs enfants ?

Ce livre m'a fait réfléchir. Qu'est-ce la « normalité » en fin de compte ? Ne sommes-nous pas tous différent ? Toi qui me lis, es-tu identique à moi ? Tu fais des aquarelles toi aussi ? Tu as une fille et un garçon ? De 5 et 3 ans ? Non ? Mais c'est pas normal, ça ! Tu vois où je veux en venir ?

Nous voyons la T21 comme quelque chose de terrible, d'affreux. Mais au fond, pourquoi ? Parce que la société nous la dépeint ainsi. Et pourtant, ce sont des personnes comme toi et moi. Plus ou moi capable, comme toi et moi, de faire telle ou telle chose. Par exemple, je sais peindre des aquarelles, Monsieur G. sais jouer de la batterie. Je lis énormément et j'aime pas les math, Monsieur G. adore les math et lis un livre de temps en temps. Miss E. danse sa chorégraphie à la perfection mais n'arrive pas à reproduire un rythme sur la batterie de son papa, alors que Mister E.,du haut de ses trois ans, y arrive parfaitement mais est en mode free-style sur une chorégraphie. Nous sommes tous différents, chacun à notre niveau. Avec ou sans 47 chromosomes.

Grâce à ce livre, j'ai ouvert les yeux sur un sujet que la société à classer « tabou » alors qu'il n'y a rien à cacher. Avant cette lecture, j'étais incapable de pouvoir affirmer que je serais être mère d'un enfant trisomique. À présent, je sais que je peux être mère d'un enfant porteur de Trisomie 21. À vous d'ouvrir les yeux !



Logo Livraddict

Commentaires